Only in America Hockey League

Une tentative de réussir là où le forum de la LVVSG a échoué.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Saison 2 - Prévisions

Aller en bas 
AuteurMessage
Don King
Admin
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Saison 2 - Prévisions   Lun 9 Nov - 14:03

Contrairement à avant la saison dernière, alors que plusieurs joueurs n'avaient jamais été vus en action par nos dépisteurs, la centrale de recrutement de l'OAHL dispose de suffisamment d'information pour évaluer chaque équipe, ses forces et ses faiblesses, de même que ses chances de gagner le championnat.

DIVISION BLEUE

1) Crazy Frogs
Nouveaux visages : Anna Kournikova (D), Borat Sagdiyev (C)

Après avoir terminé au sommet du classement général, les Crazy Frogs ont été éliminés par les ROMAniacchi en demi-finale. Le directeur-général Pierre « Doc » Mailloux a toutefois réitéré sa confiance en son personnel, se contentant de signer la joueuse autonome avec compensation Anna Kournikova, ce qui lui a coûté son choix de première ronde au prochain repêchage.

Jack Sparrow est la bougie d'allumage de l'équipe. Les principaux bénéficiaires de sa créativité sont ses compagnons de trio Sméagol Gollum (18 buts) et Victor Von Doom (16 buts). L'équipe dispose d'une grande profondeur à l'attaque, et l'arrivée de Kournikova ne fait que l'augmenter. Les Crazy Frogs ont dominé la ligue dans une foule de catégories (buts marqués, buts accordés, efficacité en avantage numérique, tirs accordés). Les Crazy Frogs sont une équipe qui visera rien de moins que le championnat, et la qualité de leur saison sera jugée en conséquence.

2) ROMAniacchi
Nouveaux visages : J.-A. Bombardier (D), Jean Chrétien (C), Gabriel Grégoire (AD), Krusty Le Clown (AD), Colin Maillard (C), James P. Sullivan (AD), Paul Tergeist (G)

Le principal coup d'éclat du directeur-général Rudy Giuliani aura été de re-signer Pascal Laveuglette, réputé intéresser plusieurs autres clubs. Giuliani a aussi fait deux transactions qui ont permis d'améliorer la profondeur des ROMAniacchi à long terme, mais leur impact cette saison est discutable : si Jean Chrétien ne produit pas à la hauteur de son salaire, il deviendra vite un boulet.

L'attaque des ROMAniacchi était susceptible de tomber en panne à tout moment, mais toute amélioration sur ce plan passera par le développement de deux joueurs qui ont brûlé la ligue mineure la saison dernière : Chrétien et Gabriel Grégoire. Autrement, Laveuglette (qui semble avoir disparu durant la deuxième moité de la saison), le capitaine Silvio Berlusconi et d'autres devront rehausser leur jeu d'un cran. Armand Chabalais a été excellent devant le filet et devrait être un excellent mentor pour la recrue Paul Tergeist.

3) Sailor Miners
Nouveaux visages : Ares (AD), Ramon Alcazar (D), Jean-Paul Belleau (C), Gaétan Boucher (AD), Atom Ekbom (AD), Scarlett O'Hara (AG), Justin Trudeau (D)

La directrice-générale Sailor Moon avait beaucoup d'argent à dépenser sur le marché des joueurs autonomes, mais elle s'est faite chiper tous les meilleurs agents libres disponibles. Ramon Alcazar apporte des contributions qui vont largement au-delà de la feuille de pointage et Gaétan Boucher devrait être meilleur que les joueurs qu'il remplace, mais il reste encore des trous majeurs à combler.

Les Sailor Miners étaient déjà l'équipe la plus robuste de la ligue, et si Atom Ekbom peut le moindrement chausser les chaussures de Pierre Lambert, ils le seront encore plus. Garfield et Hello Kitty sont les attaquants les plus dangereux de l'équipe. Plusieurs joueurs ayant produit plus de 2 points par match dans les mineures l'an dernier (Alexandre Despatie, Jean-Paul Belleau, Scarlett O'Hara) amorceront la saison avec le grand club. S'ils se développent rapidement, la montée des Sailor Miners au classement le sera aussi. Félix Le Chat a produit en deça des attentes, mais avec son nouveau partenaire Alcazar, il pourrait exploser.

4) Bleuets flétris
Nouveaux visages : Vlad Dracula (D), Patty Noar (AD), Axl Rose (AD), Atash Taturk (AG)

Les parents pauvres de la division Bleue ont vu leur aile droite être décimée sur le marché des joueurs autonomes, n'ayant les moyens que de signer les obscurs Patty Noar et Axl Rose en guise de remplacements. La recrue Vlad Dracula, premier choix de l'équipe au repêchage, a percé l'alignement sans grande surprise : il semble voué à un avenir prometteur.

André The Giant a mérité le trophée remis au meilleur défenseur de la ligue. Il est complémenté une paire de défenseurs très offensifs, à savoir Don Juan (13 buts, dont 10 en avantage numérique, un sommet dans la ligue) et Julie Couillard (35 points). Myriam Bédard et Mighty Mouse sont quant à eux les principaux catalystes de l'attaque. La clé de tout succès des Bleuets flétris sera un meilleur rendement de ses gardiens : aucune équipe n'a alloué plus de buts. Jean Bière et MC Hammer ont été lamentables, mais le jeune Jérémy Gabriel est-il prêt à les remplacer?

DIVISION ROUGE

1) Atomik
Nouveaux visages : Jean Dumont (G), Anna Kolut (D), Pierre Lambert (AG), Diego Maradona (AD), Esso Tiger (AD)

Les champions en titre nous reviennent avec un alignement quasi intact, sinon amélioré : le jeune gardien Jean Dumont, qui a brûlé les lignes mineures l'an dernier, tentera de déloger le vétéran Yoda devant le filet, et à l'attaque, le directeur-général Albert Einstein a signé Pierre Lambert (meilleur buteur et deuxième marqueur des Sailor Miners) et acquis Diego Maradona (meneur chez les ROMAniacchi au chapitre des +/-).

Le duo constitué de Boy George (élu joueur le plus utile et meilleur attaquant défensif de la ligue) et de Capitaine Flam (meilleur buteur de la ligue et élu meilleur joueur de la ligue par ses pairs) est sans égal. Marvin Martian devrait être plus à l'aise à sa première saison complète avec l'équipe. Bibendum Michelin est le meneur d'une brigade défensive solide, mais dont l'efficacité en désavantage numérique a laissé à désirer l'an dernier. Heureusement, l'Atomik est un club peu robuste, généralement discipliné.

2) Leningrad Cowboys
Nouveaux visages : Alberto Carbone (AD), Cetuwla Gwassideurw (AG), Lucky Luke (C), Slush Puppie (D), Piotr Smirnov (G), Taz (AD), Serena Williams (D), Zorro (D)

Sans grande surprise pour une équipe ayant fini dans la cave du classement, les Leningrad Cowboys ont apporté de nombreux changements. Des quatre ailiers droits qui amorceront la saison avec l'équipe, seul le réserviste Fidel Lachance a amorcé la saison dernière avec l'équipe. Le directeur-général Vladimir est très optimiste que le vétéran Lucky Luke (enfin prêt à disputer un premier match avec l'équipe) et la recrue Cetuwla Gwassideur insuffleront une énergie nouvelle à sa formation talentueuse, mais souvent indisciplinée et désorganisée.

Malgré tous leurs déboires, les Leningrad Cowboys comptent le meilleur marqueur de la ligue en Général Tao. Il forme avec Maria Sharapova et Lucky Luke le meilleur trio de centres de la ligue. Le nouveau-venu Zorro devrait quant à lui contribuer à resserrer une défensive qui avait parfois des allures de fromage suisse. Devant le filet, Manon Rhéaume a excellé après son acquisition des Kiwis masqués, mais la recrue Piotr Smirnov luttera pour obtenir sa part de départs.

2) Pipeline
Nouveaux visages : Claude Poirier (C), Marc Gagnon (AD), Lise Thibault (D)

Le directeur-général Arsène Lupin a octroyé à Marc Gagnon le plus riche contrat de l'histoire de la ligue, ce qui l'a ensuite contraint à se mettre à la recherche d'aubaines pour renflouer la profondeur de son équipe. À première vue, Claude Poirier semble fait sur mesure pour le rôle qui l'attend, mais qu'en est-il des autres qui seront appelés en renfort en cas de blessure?

Le Pipeline a pratiqué un style étouffant, terminant avec le deuxième ratio tirs réussis-tirs accordés de la ligue. L'arrivée de Gagnon pourrait toutefois transformer de l'équipe. D'un club travaillant d'arrache-pied autour de son leader, Mère Kaspienne, le Pipeline est passé à une équipe comptant deux têtes d'affiche évoluant à la même position. Mario Brodeur pourrait voir ses statistiques personnelles gonfler s'il arrive à bien piloter Vlad Akopian, un monstre dans les coins, et Gagnon, qui joue tout en finesse. L'unité défensive, menée par Teimour Radjabov et Anatoli Tarasov, tient généralement l'adversaire en échec, et elle protège bien les « frères Padd » (DiPetrol et DiCervel).

4) Pahonia
Nouveaux visages : Yogi Bear (AD), Barack Obama (D), Tarzan (C)

Ayant reçu deux choix de première ronde des Leningrad Cowboys en retour de Zorro, la Pahonia a amorcé la reconstruction de sa défensive en sélectionnant Barack Obama, à qui l'on prête un énorme potentiel (quoique peu exploité à ce jour). Yogi Bear n'a plus rien à prouver dans les ligues mineures mais devra montrer qu'il n'est pas un fardeau sur le plan défensif.

La Pahonia est restée dans la lutte pour une place en séries jusqu'à la fin de la saison en grande partie grâce à une saison incroyable du vénérable gardien Monsieur Caron. Cependant, Caron a montré des signes de fatigue dans le dernier droit : à son âge (qu'on ne saurait quantifier), peut-il encore disputer 25-30 matchs? Michael Moore, un autre des meneurs de l'équipe, est aussi sur son déclin. Le capitaine Maxim Tank et Eric Cartman devront au moins faire aussi bien que l'an dernier, car la profondeur de l'équipe à l'attaque est plutôt faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.geocities.com/onlyinamericahockeyleague/
 
Saison 2 - Prévisions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Transferts + News Avant-saison 2010/2011
» Couvrir ou pas son cheval à la saison froide?
» Calendrier saison 2008
» Quel est le meilleur moment pour pêcher à la mouche ?[Saison, Horaire]
» Nouvelle collection "Juju saison 2010/2011"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Only in America Hockey League :: Forum général-
Sauter vers: